18 décembre 2018

Epargne alternative : ces avantages que vous devez connaître

Investir de manière transparente et socialement responsable ? Ekkehart Schmidt, responsable des relations publiques auprès d’etika - Initiativ fir Alternativ Finanzéierung asbl, nous explique en quoi cela consiste exactement.

Pourquoi investir dans un compte d’épargne alternatif ?

Le compte d’épargne alternatif est un produit issu de la collaboration entre Spuerkeess et etika asbl. Il permet aux épargnants de soutenir des initiatives ayant pour objectif le développement durable, tant au niveau national qu’international, sans risque financier et en toute transparence. Le capital d’épargne n’est converti en prêts que pour des projets répondant à des critères sociaux et environnementaux stricts.

Les épargnants savent que leur épargne ne financera que des projets conformes à leurs convictions morales, philosophiques ou religieuses.
Ekkehart Schmidt - etika

Il est donc impossible que l’épargne finance des projets qu’ils auraient refusé de soutenir, par exemple dans le secteur de la défense ou du nucléaire.

Ce produit d’épargne rencontre-t-il du succès ?

A l’heure actuelle, notre proposition d’accorder des crédits de manière transparente et selon des critères stricts a convaincu 1.125 épargnants, qui ont placé 54 millions d’euros sur ce type de produit (au 30 septembre 2018). C’est deux fois plus qu’au moment de la crise financière de 2008.

Pour les grandes entreprises, la bonification d’intérêt reposant sur ce mécanisme importe moins que le gain d’image apporté par le fait d’être un projet etika. Pour les petites entreprises, en revanche, les deux aspects sont importants.

Beaucoup d’entreprises considèrent l’octroi d’une bonification d’intérêts par etika comme la reconnaissance de leurs efforts en matière de développement durable.

A qui s’adresse le mécanisme « Epargne alternative » ?

Les demandes de crédit émanant d’organisations (entreprises ou projets) doivent répondre à au moins un des critères suivants :

  • impact positif sur l’environnement ;
  • activités dans le domaine social ou culturel ;
  • activités dans la coopération au développement.

La gamme de projets soutenus va des fermes biologiques et des entreprises commercialisant des produits biologiques aux organisations actives dans la réinsertion des chômeurs ou d’autres groupes défavorisés tels que défi-job ou Coopérations Wiltz, en passant par les producteurs d’énergie renouvelable tels que Kiowatt, les parcs éoliens et les moulins à eau, ainsi que les technologies innovantes à l’image des bus hybrides ou les entreprises telles qu’Ama Mundu, qui purifie l’eau au moyen des nanotechnologies.

Dépliant "Etika - Le crédit alternatif"