Investment Update Septembre 2020

Août rapporte ce que mars emporte

Le mois d’août a plutôt bien tiré son épingle du jeu : en dépit de la résurgence des tensions géopolitiques et des actualités sanitaires et économiques préoccupantes, les performances aoûtiennes remarquables des marchés boursiers globaux (+5,17% en euro) tranchent avec le calme qui règne d’ordinaire à cette période de l’année.

L’épidémie de Covid-19  semble sous contrôle en Europe même si les craintes quant à une nouvelle vague varient d’un pays à l’autre. Dans ce contexte, les réponses fortes et coordonnées des autorités publiques continuent de rassurer les investisseurs et ce surtout à l’égard de la zone euro. En effet, la monnaie unique a continué de se renforcer face au dollar américain au cours du mois d’août.

Aux États-Unis, le virus continue d’être plus virulent : fin août, ils enregistraient 6 millions de cas et 185 000 décès. Par conséquent, les efforts de la Réserve fédérale (Fed) pour épauler les marchés financiers demeurent primordiaux. Certaines estimations indiquent qu’elle injecte  actuellement près de 5 milliards USD par jour dans le système financier avec un bilan proche des 7000 milliards USD.

Les efforts de la Réserve fédérale (Fed) pour épauler les marchés financiers demeurent primordiaux. Certaines estimations indiquent qu’elle injecte actuellement près de 5 milliards USD par jour dans le système financier avec un bilan proche des 7000 milliards USD.

À l’occasion du Symposium de Jackson Hole, la Fed a d’ailleurs enfoncé le clou en apportant un changement à son objectif de stabilité des prix. En effet, lors de cet événement, M. Powell a révélé que la Fed se concentrerait davantage, à l’avenir, sur un objectif d'inflation moyenne de 2%. Auparavant, elle ciblait une inflation de 2%.

Cela signifie que l’institution autorise désormais un dépassement temporaire de ce chiffre, sans que cette dernière ne se retrouve pour autant sous la contrainte de modifier ses taux directeurs. Dans la pratique, cela veut dire que les taux resteront à des niveaux bas plus longtemps car même si l’inflation franchit la barre des 2%,  la Fed ne relèverait pas immédiatement ses taux directeurs.

Du côté budgétaire, le premier acte des mesures fut aussi rapide et spectaculaire que celui de la Fed. Néanmoins, certaines de ces aides, à l’instar des 600 dollars versés aux chômeurs par le gouvernement fédéral, sont arrivées à échéance fin juillet. Si des discussions sur une deuxième salve de mesures entre la Maison Blanche et le Congrès américain ont bien lieu, les deux parties peinent à se mettre d’accord sur les nouvelles mesures à mettre en place ainsi que sur leur montant. D’ailleurs, l’élection présidentielle américaine, qui approche à grand pas, risque de ne pas faciliter ces négociations.

Or, l’absence de nouvelles mesures fiscales pourrait fragiliser une reprise économique souffrant d’une  baisse de la tendance à consommer des ménages et de la chute des conditions de production des entreprises. Parce que la reprise économique demeure fragile et les valorisations élevées sur les marchés actions, nous continuons à favoriser une sous-pondération des actions dans notre allocation globale.


Optez pour nos solutions de placement et bénéficiez de l'intégralité de nos analyses !


Les informations et opinions contenues dans le présent document se dégagent de sources d’informations fiables. La Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat, Luxembourg (Spuerkeess) ne peut cependant pas garantir leur exactitude, exhaustivité ou pertinence.

Les informations et les opinions contenues dans le présent document sont fournies à titre purement informatif aux clients de la Spuerkeess et ne constituent ni une offre d’achat ou de vente, ni des recommandations d’investissement, ni un conseil en investissement, voire un quelconque engagement de la Spuerkeess.

Chaque client est tenu de se forger sa propre opinion sur les informations contenues dans le présent document et pour ce faire, il lui est loisible de contacter son conseiller habituel pour toute question en matière d’investissements.

Les informations et opinions ne sauraient en aucun cas servir à une évaluation des instruments financiers éventuellement mentionnés dans le présent document. Toute référence à des performances passées ne saurait constituer une indication quant aux performances à venir.

Le contenu du présent document reflète les opinions de la Spuerkeess au jour de la publication dudit document. Toute information ou opinion contenues dans le présent document peut être supprimée ou modifiée à tout moment par une nouvelle publication.

La Spuerkeess décline toute responsabilité au titre de ce document s’il a été altéré, déformé ou falsifié notamment par le biais de l’utilisation d’Internet. En outre, la Spuerkeess ne pourra être tenue responsable des conséquences pouvant résulter de l’utilisation d’une quelconque opinion ou information contenue dans le présent document.

En tant qu’établissement de crédit de droit luxembourgeois, la Spuerkeess est soumise au contrôle prudentiel de la Commission de Surveillance du Secteur Financier.

Le présent document a été élaboré par le Service Banque Privée et BCEE Asset Management. La rédaction de ce document a été clôturée le 11/09/2020 à 14 heures 00 minutes.

Le présent document ne peut être ni reproduit, ni communiqué à une tierce personne sans autorisation préalable écrite de la Spuerkeess. Sauf indication contraire dans le présent document, il n’est pas prévu de le mettre à jour.