Investment Update - Mars 2019 : Vers une consolidation des marchés boursiers ? | Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat, Luxembourg

Investment Update Mars 2019

Vers une consolidation des marchés boursiers ?

Ce début d’année a été très prometteur sur les marchés financiers. Ce rebond s’opère cependant dans un contexte où les perspectives de croissance des grandes économies mondiales sont continuellement revues à la baisse.

L’évolution encourageante des marchés cache une réalité économique moins réjouissante

L’évolution encourageante des marchés cache donc une réalité économique moins réjouissante. Au cours de ces dernières semaines, les différentes statistiques économiques ont peu à peu confirmé que le ralentissement avait tendance à se généraliser. Très épargnés jusqu’à présent, les Etats-Unis commencent à perdre de leur élan économique. En Chine, tout particulièrement les chiffres de l’industrie montrent que le ralentissement mondial affecte de plus en plus les perspectives de croissance du pays. Enfin, en Europe, l’activité économique s’oriente vers la stagnation. En dépit de signaux économiques moins positifs, il est encore trop tôt pour parler de récession. En effet, dans la plupart des économies mondiales, la demande domestique permet de soutenir l’activité au niveau local et donc de compenser en partie une demande extérieure moins dynamique.

Cet environnement n’est bien entendu pas très favorable pour l’évolution des prix et on comprend ainsi un peu mieux pourquoi les pressions inflationnistes restent contenues. Dans ce contexte, les principaux banquiers centraux ont adapté leurs discours qui signalent une orientation toujours très accommodante de leur politique monétaire. Autrement dit, les taux d’intérêt devraient encore rester très bas dans les prochains mois.

Le contexte économique reste donc globalement fragile. Sur le plan politique, les avancées des différents dossiers (Brexit, conflit commercial sino-américain) demeurent également timides. En ce qui concerne plus singulièrement le différend entre les Etats-Unis et la Chine, il convient de souligner que les annonces faites ont plutôt été confuses et contradictoires. Les risques politiques ne peuvent donc que difficilement être écartés et continueront d’entretenir une certaine volatilité sur les marchés. Il en résulte qu’une consolidation des marchés boursiers reste tout à fait envisageable dans les prochaines semaines.

Même si nous restons constructifs sur les actions à moyen et long terme, car le risque de récession imminente demeure faiblement probable, nous privilégions à court terme la prudence et c’est la raison pour laquelle nous avons légèrement sous-pondéré la part actions dans nos portefeuilles.


Optez pour nos solutions de placement et bénéficiez de l'intégralité de nos analyses !

Aucun résultat