MiFID II : une plus-value pour le client | Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat, Luxembourg

MiFID II : une plus-value pour le client

La réglementation européenne relative aux marchés d’instruments financiers, MiFID II, est entrée en vigueur le 3 janvier 2018. Claude Hirtzig, chef du département Banque des Particuliers et Professionnels de la BCEE, nous a parlé de l’importance de cette réglementation en termes de transparence et de protection de l’investisseur.

1. En quoi consiste la règlementation MiFID II ?

La réglementation MiFID II vient renforcer la législation actuelle en offrant une protection accrue de l’investisseur. Cette protection se traduit par une plus grande transparence concernant les produits financiers et la tarification. MiFID II impose également un renforcement de la gouvernance d’entreprise et des contrôles internes. Enfin, de nouvelles règles de vigilance et de contrôle régissent le marché européen, offrant ainsi un cadre plus sécurisé pour les investisseurs.

2. Concrètement, comment se traduit MiFID II ?

Afin de déterminer le profil d’investisseur de ses clients avec davantage de précision, la BCEE a développé un test de profil d’investisseur plus approfondi, qui permet de mieux encore évaluer leur situation personnelle et leur attitude face au risque. Ceci permet de définir les instruments financiers les plus adaptés ainsi que le marché cible. MiFID II exige que chaque produit financier soit attribué à un certain type d’investisseur et la BCEE se doit de vérifier que les instruments choisis correspondent au profil du client.

De plus, nous effectuons une surveillance quotidienne des portefeuilles clients, ce qui permet d’assurer un suivi des risques renforcé. Les informations sur nos services et les instruments financiers proposés sont encore plus détaillées qu’avant et chaque conseil en investissement est complété par un rapport d’adéquation du portefeuille client. Finalement, nous reportons au régulateur toutes les transactions sur instruments financiers effectuées, conformément aux dispositions réglementaires.

La BCEE a développé un test de profil d’investisseur plus approfondi, qui permet de mieux encore évaluer la situation personnelle des clients et leur attitude face au risque
Claude HIRTZIG, Head of Private Banking

3. Quelles solutions la BCEE a-t-elle mis en place pour honorer la réglementation ?

Suite à MiFID II, la BCEE a souhaité transformer cette réglementation en véritable plus-value pour le client et a développé de nouveaux services de conseil en investissement, notamment ActivInvest et ActivInvest⁺.

Ces deux offres se distinguent par leur univers d’investissement. Avec ActivInvest, le client bénéficie de recommandations portant sur des fonds d’investissement et des ETFs. Avec ActivInvest⁺, le client obtient en plus des conseils portant sur un univers de titres plus étendu. Cependant, les deux formules permettent au client de se faire accompagner par nos spécialistes et de prendre des décisions d’investissement informées.

Afin d’assurer la transparence et un suivi professionnel du portefeuille client, nous avons instauré la « Session Conseil ». Lors de l’entretien avec l’expert, le client visualise sur un support digital la performance de son portefeuille, la répartition par classe d’actif et surtout si le risque de son portefeuille est en adéquation avec son profil d’investisseur. Grâce à la Session Conseil, le client participe à l’optimisation de son portefeuille et peut observer les changements effectués en fonction de la classe d’actifs.

Le client bénéficie d’un service professionnel en toute transparence.

La banque privée de la BCEE Des conseillers Private Banking hautement qualifiés et expérimentés garantissent des conseils sur mesure

Aucun résultat