29 avril 2019

Une chaussure élégante qui ne piétine pas la planète

C’est une des définitions de ce qu’est le « style » du XXIème siècle selon BLANLAC, une startup luxembourgeoise qui compte également sur l’excellence italienne pour conjuguer la qualité, la beauté, l’artisanat, le développement durable et l’éthique. BLANLAC est un projet passionné de sa fondatrice Lydia Leu-Sarritzu. La marque a été lancée en 2018 avec une première collection qui se veut intemporelle, loin des modes éphémères, cultivant un style classique mais toujours élégant.

Une philosophie de travail et de vie

Comme cela arrive souvent, l’idée est venue d’une exigence personnelle : porter de belles chaussures de qualité mais surtout sans composants d’origine animale. L’approche de la production est animée sur plusieurs niveaux par une culture fondée sur le respect envers les animaux, étant donné que tous les matériaux composant les chaussures sont sans cruauté envers l’environnement, grâce à l’utilisation de matériaux innovants et éco-responsables, comme l’eco-nappa à zéro émission de CO₂, obtenu par des résidus de la production de céréales non destinés à l’utilisation alimentaire ou par des tissus végétaux à impact environnemental nul. Les matériaux utilisés sont le fruit d’une recherche continue éthique et technologique, garantissant l’imperméabilité et la respirabilité des chaussures tandis que les doublures internes sont approuvées anti-bactériennes.

Les BLANLAC sont confortables, élégantes mais aussi résistantes.

Ses créations se veulent raffinées et faciles à porter. La marque adopte également des gestes simples, comme l’utilisation de papiers recyclés pour ses boîtes, ses emballages et les certificats de qualité.

BLANLAC valorise et met en avant la tradition et le travail, « nous avons l’extrême privilège de collaborer avec des artisans qui cherchent à faire de beaux objets avec un fort contenu créatif.

Qui mieux que les Italiens pour confectionner des stilettos ? L’excellence italienne dans le secteur de l’artisanat est une valeur à exalter contre l’endémique fast fashion, qui est source de délocalisation et de peu de respect envers le travail manuel des individus. Rendre hommage à l’artisanat c’est aussi comprendre que réaliser une chaussure requiert du temps. »

BLANLAC et le Luxembourg

Alors que de nombreuses marques du secteur se targuent d’associer leurs noms à celle de capitales de mode, c’est tout naturellement que sa fondatrice a décidé de créer la première maison de chaussures véganes du Grand-Duché. Les mesures du pays favorisant un environnement propice pour les start ups, BLANLAC a suivi le parcours Impuls de l’incubateur Nyuko.

Plus en détail, la partie créative est établie au Luxembourg, les premières esquisses et dessins réalisés à la main servent de guide tout au long des étapes de la fabrication, basée en Italie. Les échantillons et les prototypes sont étudiés et améliorés sur le territoire, tout comme la gestion du site, la logistique, la communication, et le service clientèle.

Etre une entreprise luxembourgeoise fait partie de notre identité, certains clients sont même surpris par ce fait lorsqu’ils nous découvrent et avouent que ça a aussi son charme.

BLANLAC se veut innovante et a fait partie des pionniers de la plateforme de shopping en ligne Lëtzshop qui propose de découvrir des marques luxembourgeoises afin de favoriser l’achat local.

La mode mais vertueuse

L’engagement de la créatrice pour le bien-être animal apporte un attrait supplémentaire, elle est finalement la première à proposer le crédo du ethically in style, et a déjà reversé une partie des bénéfices pour la protection des animaux, notamment à Give us a voice une association venant en aide aux animaux en détresse.

« Nous nous efforçons de créer et de choisir des modèles aux lignes pures, aux formes intemporelles et sur des silhouettes évoquant une féminité bien ancrée. Un certain public s’est retrouvé face à nos différents modèles de chaussures et nous a exprimé son enthousiasme. Tout l'art de BLANLAC consiste à donner aux accessoires de la vie quotidienne la qualité, une esthétique, un plaisir d’utilisation, tout en étant conscient de consommer mieux, éthique et généreux. ».

En ce moment, BLANLAC propose des escarpins intemporels qui vont du kitten-heel au stiletto de 10 cm. De nouvelles créations viendront étoffer la collection, avec notamment une gamme homme.

Une ligne d’accessoires de maroquinerie complètera également l’offre existante.


Spuerkeess et nyuko ont conclu un partenariat afin de promouvoir l'esprit entrepreneurial et renforcer la position de la banque auprès des créateurs d'entreprise dès leurs premiers pas. Toutes les informations au sujet de la collaboration: https://www.bcee.lu/fr/blog/le-coin-des-experts/nyuko-promouvoir-lesprit-entrepreneurial/.